Kiev, l’indépendante

Alors que Kiev est soumise à un siège terrible consécutive à l’invasion russe du territoire ukrainien (Pour soutenir l’Ukraine, c’est ici), il n’est pas inutile de rappeler que Kyiv, son nom en ukrainien, est une capitale européenne, orientale certes, mais dans la continuité d’une culture qui s’étend sur l’ensemble de l’Europe.
Habitée par près de quatre millions d’habitants, située sur les bords du Dniepr, elle proposait au touriste et proposera à la fin de la guerre un riche patrimoine constitué de magnifiques églises orthodoxes et de bâtiments néo-soviétiques qui évoquent toujours de bien mauvais souvenirs aux Ukrainiens.

Laure des grottes de Kiev
La Laure des catacombes vaut à elle seule une visite. C’est le Lourdes des Orthodoxes, un lieu sacré pour eux. Dans la partie haute, une série d’églises (Saint-Nicolas, église de la Trinité…) contiennent de nombreuses merveilles. Quant à la cathédrale de la Dormition, rutilant de tous ses feux sous le soleil, elle ne manque pas de charme non plus.
Mais on peut visiter bien d’autres sites d’intérêt majeur : le monument aux fondateurs de la ville, la cathédrale Sainte-Sophie bien sûr ou encore le monastère Saint-Michel, la statue de la Mère-Patrie, le parc du musée de la Seconde Guerre mondiale avec ses sculptures staliniennes, la rue Saint-André, petit Montmartre local ou bien la Porte Dorée.

Cathédrale Saint-Michel de Kiev
Sur la Place Maïden vous pourrez ressentir la vitalité d’un lieu où s’est déroulé l’histoire contemporaine de l’Ukraine avec la Révolution orange en 2004 ou le mouvement Euromaïden en 2014.

A découvrir sur le site Cap sur le Monde: Visite de Kyiv/Kiev

Photos: photos Rbrechko (Cathédrale Saint-Michel) & Роман Наумов (Laure des Grottes) via Wikimedia Commons

Auteur: R. Jacques Cartier

R. Jacques Cartier est un passionné d'histoire et se fait fort de présenter en quelques paragraphes bien sentis un site touristique.

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.